Bénévolat et volontariat international pour voyager gratuitement

Le volontariat international est, selon moi, une façon assez sympathique de partir en voyage sans se ruiner. Alors pourquoi je trouve cela sympathique? Parce que tout d’abord ça permet de découvrir une nouvelle destination en y restant un certain temps. Ainsi on peut vraiment découvrir et s’imprégner de la culture locale. C’est aussi une façon de voyager « économique » au plus proche des locaux.
Tout d’abord, sachez que le bénévolat et le volontariat international sont deux choses différentes :

  • On appelle bénévolat principalement des missions annuelles ou les gens vont aider des personnes à temps partiel. Donc sur leur temps libre. Ainsi vous pouvez aider différentes associations en France tout en suivant des études ou en travaillant. Vous offre juste votre temps libre à une association.
  • Le volontariat international c’est plutôt la possibilité de partir effectuer une mission au sein d’une entreprise ou d’une association. Il existe diverses missions, comme par exemple : travailler avec des enfants défavorisés, surveiller et observer la vie des tortues au Costa Rica, ou encore donner des cours d’anglais dans un orphelinat…

Il existe aussi ce qu’on appelle les chantiers:  C’est une sorte de volontariat à l’international qui permet par exemple de restaurer un monument historique, de construire des puits ou encore des écoles…

Pourquoi je conseille le volontariat international ?

Faire du volontariat est extrêmement instructif et particulièrement peu cher. Voici les 8 raisons pour lesquelles je recommande de partir en mission ou chantier :

  1.  Pour découvrir une nouvelle destination: Partir en mission est l’occasion de découvrir un nouveau coin du globe.
  2. Pour l’ouverture d’esprit : Les voyages nous ouvrent à la découverte de la différence, de la tolérance et de la curiosité. Le volontariat permet aussi de mieux cerner les besoins universels dans le monde.
  3. Pour l’immersion culturelle :Visiter un pays c’est une chose, mais y vivre c’est encore différent. Grâce au volontariat international vous serez directement en contact avec des locaux qui vous feront découvrir leur vie, leur culture et leurs habitudes. Vous apprendrez à vous adapter et à vivre comme eux. C’est une expérience très enrichissante.
  4. Pour partir sans (trop) dépenser : En dehors du prix de déplacement, vous serez nourri et logé en échange de vos services donc c’est plutôt une façon de voyager à très bas coûts.
  5. Pour sortir de sa zone de confort : Il est toujours bon de laisser la routine de côté pour essayer quelque chose de nouveau. Par exemple, en 2011, j’ai fait un chantier (de type environnement) en Lituanie. On était hébergé dans une université agricole. Notre mission était de s’occuper des jardins et des plantes durant la période où l’université était fermée. Je sais, vous vous attendiez à quelque chose comme la pauvreté en Afrique. Mais lors de cette mission j’étais  malgré tout hors de ma zone de confort; j’étais dans un pays dont je ne parlais pas la langue, et je n’avais jamais fait autant de jardinage avant cette mission. C’était nouveau et c’était génial.
  6. Pour découvrir l’esprit d’équipe : Vous ne serez jamais seuls lors de vos missions. Il faudra apprendre à travailler en équipe, à se serrer les coudes et à gérer les difficultés ensemble. Généralement vous vivrez aussi avec des gens, vous apprendrez la vie en communauté.
  7. Pour mieux apprécier ce qu’on a : En fonction de votre destination, il peut y avoir un certain choc culturel. Ce genre de chose nous aide à mieux apprécier ce que l’on a.
  8. Pour rencontrer des gens de tous horizons : Vous n’êtes généralement pas le seul bénévole, et c’est génial. Cela permet de se faire des nouveaux amis venant de pays différents. Les liens que vous allez tisser avec eux durant cette expérience seront certainement fort. Vous gagnez donc des amis de tous les pays.

D’ailleurs on parle toujours de volontariat international, mais il existe énormément d’associations en France qui ont besoin d’aide. Faire une mission en France peut permettre de découvrir des paysages magnifiques et un patrimoine culturel exceptionnel.

 

Volontariat international
Philippines – par Carina Chen

Comment trouver une mission de volontariat international sans se ruiner ?

Alors bien qu’il est très intéressant financièrement de partir faire du bénévolat à l’étranger, il faut aussi faire attention.

Il existe énormément d’associations et d’entreprises qui vendent des séjours à l’international. Ces séjours qu’ils appellent humanitaire, ils vous le font payer à des centaines ou des milliers d’euros par semaine. Parfois même dans le dos des associations partenaires, qui elles, ne demandent qu’un petit peu d’argent.
Donc méfiez-vous des entreprises qui vous mettent en contact avec les associations car cela n’est pas du tout économique, même quand l’entreprise est sérieuse.

Ma première mission humanitaire je l’ai effectué en partant avec Jeunesse et Reconstruction. C’est aussi une association où il faudra payer pour partir, mais c’en est une de confiance. De base il faudra payer une cotisation annuelle et des frais de dossier pour le projet. En fonction des missions, s’ajoutent des frais supplémentaires qui peuvent parfois être vraiment chers.

Ce système c’est la facilité. Mais quand on cherche à voyager à bas coût, ce n’est pas le bon choix.
Personnellement je vous conseille de chercher des associations par vous-même. Tout d’abord car les associations ne vous font pas payer de frais de dossier. Et ensuite car vous serez directement en lien avec eux donc vous n’aurez pas à payer d’entreprise en France pour s’occuper de ça.

Comment faire pour dénicher une association ?
Voilà ce que je vous conseille de faire :

  • Choisissez le type de mission qui vous plairait : par exemple s’occuper des tortues, donner des cours aux enfants défavorisés, travailler à reconstruire un château en ruine etc… Si vous voulez avoir des idées, je vous conseille d’aller sur des sites de chantiers et de volontariat international.
  • Une fois que vous avez choisi votre mission, étudiez les destinations qui pourraient avoir besoin de ce type d’aide. Par exemple, une mission sur la faune tropicale ne sera pas disponible en Italie. Mais vous pouvez aussi décider de choisir la destination en premier pour après rechercher les missions possibles.
  • Maintenant que vous savez où vous voulez aller et ce que vous souhaitez y faire, c’est le moment de chercher en ligne des associations. Faites une liste avec les noms des associations et leur contact.
  • Contactez chacune des associations pour voir s’ils peuvent prendre des bénévoles sur les dates qui vous conviennent. Généralement à l’étranger, les séjours seront de minimums 2 semaines et peuvent aller jusqu’à plusieurs mois. Ce sera à vous d’en discuter avec l’association. Ce ne sera pas toujours évident, toutes les associations ne sont pas ouvertes à recevoir des bénévoles étrangers. Mais sur une liste de 10 associations vous aurez quand même des réponses positives.
  • Une fois que vous avez trouvé une association qui veut bien vous recevoir, prenez le temps de bien discuter avec eux. Apprenez à connaitre l’association, les personnes qui y travaillent, les missions qu’ils peuvent vous proposer etc…C’est important de sentir que le feeling passe et de savoir ce qu’ils attendent de vous avant de partir.
  • Vérifiez bien qu’ils peuvent vous héberger sans frais (ou à moindres frais). Ce sera largement plus pratique et plus économique. Je vous déconseille de choisir une association qui ne vous loge pas. Sauf si vous êtes dans un pays où il est possible de se loger pour pas grand-chose. Mais même dans ce cas, je trouve ça dommage car vous perdez en immersion culturelle.

Comment bien se préparer pour partir en mission humanitaire ?

Vu que vous ne passez pas par une entreprise pour partir en volontariat international, ce sera à vous de faire toutes les démarches :

  • Achetez votre billet d’avions/train. Si vous souhaitez savoir comment dénicher votre billet d’avion pas cher, vous pouvez télécharger mon Ebook (c’est gratuit).
  • Renseignez-vous sur le visa qui vous sera nécessaire pour partir. Soyez prudent, les visas sont différents en fonction de la durée  mais aussi de la raison du séjour.
  • Vérifiez que vous êtes à jour de vos vaccins et que votre passeport n’est pas périmé.
  • Recherchez comment accéder à cette association : En général les associations sont éloignées des aéroports. Renseignez-vous à l’avance sur les moyens de transport qui pourront vous emmener à votre destination finale. Quel est l’aéroport le plus proche ? Comment rejoindre la ville la plus proche de l’association ? etc… L’association saura vous renseigner. Parfois ils prévoient de venir chercher les bénévoles, s’ils ne vous le proposent pas, demandez leur.
  • Essayer d’en apprendre plus sur le pays et sur la culture. Cela vous permettra d’éviter de faire des faux pas liés à la différence de culture qui pourrait blesser ou vexer des gens.
  • La météo : vérifiez la météo pour bien préparer votre sac.
  • Prenez une assurance internationale et vérifiez votre couverture santé avant de partir.
  • Le paiement sur place : tout dépend de la destination. Certaines banques ont des options internationales qui vous permettent de payer et retirer de l’argent sans frais. C’est ce que je vous recommande pour les pays développés. Pour les autres il faudra voir au cas par cas. Parfois il sera préférable de faire du change en France et de payer en cash sur place.