Où partir au soleil en hiver ? Les meilleures destinations pour échapper au froid !

Quand on t’annonce que les températures dégringolent, qu’il va faire -5°C ressentis -15°C et que le soleil se cache depuis le début de l’hiver … la vraie question à se poser c’est :

Quelles sont les meilleures destinations pour échapper au froid hivernal ?

Pour les plus connus il y aura toujours le Brésil, les îles des Caraïbes, l’Asie du Sud-Est … mais quels sont les mois les plus favorables pour les visiter?

Les îles Thaïlandaises

La meilleure période : De Novembre à Mars

Nombre d’heures de vol : 13h

Ces îles sont comme on imagine l’île d’un naufragé ; des cabanes sur la plage, un hamac entre deux palmiers, des eaux turquoise et du sable blanc et fin à perte de vue. Si on choisit la bonne île on pourrait presque s’y sentir seul.

Sur ces dizaines d’îles on peut également faire le choix de la cabane cozy et du spa telle une « luxury retreat », pour s’y reposer avec le maximum de confort.

Dans tous les cas, que ce soit à Koh Samui, Koh Lipe ou Koh Lanta ; marcher pieds nus le long de la plage est recommandé.

Plutôt idéal pour une « winter escape »

Koh Lipe
Emerald Cave – Koh Lanta
Koh Samui

Les îles des Caraïbes

La meilleure période : De décembre à Juillet

Nombre d’heures de vol : 8h

Que l’on vienne pour bronzer et se reposer au soleil ou pour faire des randonnées ou des visites culturelles, les îles des Caraïbes ont tout à offrir. J’ai toujours trouvé cela fascinant que l’on puisse faire une randonnée pour accéder à une plage isolée puis continuer sa balade pour se retrouver sur les hauteurs de l’île et y découvrir une chute d’eau.

Que voulez-vous faire ?

  • Profiter des bains de boue à Sainte-Lucie
  • Faire de la plongée à Bonaire
  • Manger un burger de requin à Trinidad
  • Visiter une distillerie en Martinique
  • Nager avec des cochons aux Bahamas
  • Faire du golf à la Barbade
  • Ou simplement bronzer sur les plages de Turks & Caicos

 

Récif corallien
Bahamas
Turks & Caicos
Habitation Clément – Martinique
Tous droits réservés © Alise Long

Le Sri Lanka

La meilleure période : de Décembre à Mars

Heures de vol : 10h

Destination dépaysante autant au niveau de la culture que des paysages. Il faut y visiter les rizières vertes et les plantations de thés verdoyantes, avant d’aller à l’ouest de Galle pour découvrir de magnifiques plages dorées.

Quant aux surfeurs, c’est à l’est du Sri Lanka qu’il faudra se donner rendez-vous. C’est l’endroit idéal pour profiter des vagues qui déferlent sur les criques de sable.

Le Mexique

La meilleure période : de Novembre à Mars

Heures de vol : 12h

L’hiver est la meilleure période pour visiter le Mexique, que ce soit sur la côte Pacifique ou Atlantique, vous pourrez profiter de températures agréables. Cela vous permettra de visiter les temples Maya et Aztèques sans mourir de chaud. De plus c’est une période festive qui vous fera découvrir la culture du pays ; cela commence avec Notre-dame de Guadalupe le 12 décembre et continue jusqu’au 6 janvier avec « el dia de Reyes ». Ne ratez pas non plus la Fiesta de los Parachicos dans l’Etat de Chiapas.

 

Temple Maya – Yucatan
Cenote – Yucatan
Ciudad de Tequila

Le Sénégal

La meilleure période : De Novembre à Mai

Heures de vol : 10h

Vous ne l’imaginez pas comme la destination plage de vos futures vacances, mais c’est là où c’est intéressant. Le Sénégal, situé dans l’Afrique de l’ouest, offre de magnifiques plages de sable doré, des spots de surf incroyables, de la bonne musique, et une faune magnifique. C’est une expérience dépaysante et hors du commun.

 

 

Lac Retba ou Lac rose

 

Les îles Canaries Où partir au soleil en hiver

La meilleure période : Tout le temps, c’est l’été toute l’année

Heures de vol : 4h

C’est une destination où la température reste parfaite toute l’année (la moyenne annuelle est de 22°C). Ces îles sont connues pour leurs plages de sable fin à perte de vue. Mais au-delà des station balnéaires et des grandes plages, les Canaries c’est aussi des forêts de pins, des dunes immenses, des volcans et des sites préhistoriques.

 

playa del papagayo – Lanzarote
Santa Cruz de Tenerife
Volcan – La Palma

Chypre Où partir au soleil en hiver

La meilleure période : octobre/novembre

Heures de vol : 4h

Un peu plus au sud-est en Méditerranée, Chypre est une autre île qui vaut le déplacement en hiver. Les températures peuvent être aussi chaudes que 20 degrés Celsius sur la côte et la mer est presque aussi chaude. Janvier et février sont des mois plus frais mais rares sont les températures sous 10°C.

Vos options pour votre hiver à Chypre; déguster des fruits de mer frais dans un restaurant côtier, partir en randonnée, faire une croisière en bateau le long de la péninsule d’Akamas ou visiter le vieux Paphos, une zone de grande richesse archéologique où vous pourrez voir des mosaïques datant du 2ème siècle.

 

Greko Cavo

Où partir au soleil en hiver

 

 

J’espère que vous mon article vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire sur ma page : https://www.facebook.com/AskATravelAddict .

 

Et pour savoir comment trouver votre billet pas cher sur la destination qui va vous réchauffer le cœur et le corps ; c’est par ICI

Vol surbooké – Tout savoir pour ne pas se faire avoir ?

C’est parti, vos valises sont enregistrées, vous avez passé les différentes sécurités et vous voilà devant votre porte d’embarquement. Après quelques minutes tranquillement assis en attendant qu’on vous appelle, vous entendez une annonce. Le vol est surbooké. Il n’y aura pas de place pour tout le monde. Certaines personnes ne monteront pas dans cet avion… peut-être vous ?

Bien évidemment il y a ceux que ça ne dérange pas… une nuit de plus sur place? pourquoi pas, en plus je suis indemnisée.

Et si je travaille demain, comment je fais moi ?

Bref vous l’avez compris, cela n’arrange pas toujours tout le monde.

Pourquoi les compagnies aériennes surbookent leurs vols ?

Le refus d’embarquement existe bel et bien. Vous aurez beau avoir une réservation, une carte d’embarquement, une preuve d’achat etc… il peut arriver qu’on vous refuse un siège dans un avion.

Cela arrive quand une compagnie aérienne vend plus de sièges qu’il n’en n’ont : le surbooking.

C’est une pratique légale que les compagnies utilisent pour remplir les sièges vides des passagers qui ne se présenteront pas à l’embarquement. Cela augmente leur profit. A vrai dire c’est un calcul délicat : Vendre peu ou risquer de vendre plus quitte à payer des compensations aux clients… C’est pour ça que la plupart des entreprises calculent sur plusieurs années quels sont les vols avec le plus d’absences. Par la suite ils peuvent calculer quels vols peuvent être surbookés et de combien.  Ce n’est malheureusement pas une science exacte car il y a énormément de facteurs en jeu  (météo, humain, trafic..). Ainsi il arrive souvent que quelques vols soient trop remplis, surbookés.

En chiffres cela représente 50 000 personnes par année (aux usa)

En général, les compagnies doivent demander s’il y a des volontaires pour laisser leurs sièges et prendre un autre vol… en échange d’une indemnisation. Mais il arrive parfois que vous vous retrouviez dans cette situation sans l’avoir voulu. Soit car il manque des volontaires, soit car la compagnie n’a pas cherché de volontaires.

 

vol surbooké

Comment éviter de se retrouver dans cette situation ?

Il existe malgré tout des choses à savoir pour éviter de se retrouver à devoir prendre le prochain vol.

Que vous ayez des obligations ou pas, voici ce qu’il faut faire pour diminuer les risques de se retrouver dans cette situation:

  • Arriver le plus tôt possible (ou encore mieux, enregistrez-vous en ligne avant même d’être partis de chez vous). Les derniers passagers à s’enregistrer sont généralement ceux qui se retrouvent involontairement à prendre le vol suivant.
  • Être devant la porte d’embarquement dans les premiers, afin d’augmenter vos chances de garder votre réservation.

 

Connaitre les indemnisations quand vous vous retrouvez sur un vol surbooké ?

Les indemnisations sont différentes en fonction du pays d’origine du vol ou du pays d’arrivée. Les règles changent d’un pays à l’autre ainsi que d’une compagnie à une autre. Malgré cela, depuis 2004, L’Union Européenne a pris des mesures pour gérer et alléger les problèmes liés au surbooking à l’embarquement.

Les passagers qui peuvent bénéficier de ces mesures sont ceux voyageant sur

  • des vols réguliers ;
  • vols charter;
  • des vols compris dans des packages de voyage.

Attention, cela s’applique uniquement pour les passagers qui partent d’un État membre de la Communauté européenne ou qui voyagent à destination d’un État membre dès lors que le vol est assuré par un transporteur de la communauté européenne (ou si le pays d’origine propose un traitement similaire).

Connaitre vos droits

Si vous vous retrouvez (ou choisissez d’être) refusé à l’embarquement d’un vol surbooké (au départ d’un état membre de l’UE), vous aurez le choix :

  • Voyager sur un autre vol jusqu’à votre destination finale. Cela se fera automatiquement dans les meilleurs délais, mais si vous souhaitez repousser votre billet, vous pouvez le demander.
  • Se faire rembourser l’intégralité du prix du billet

A la suite de ce choix, et peut importe celui-ci, la compagnie aérienne doit vous verser une indemnité pour compenser les désagréments, qu’elle soit en argent ou en bons de voyage. Pensez à le réclamer et ne quittez surtout pas l’aéroport sans la preuve et l’assurance écrite de cette compensation : 

  • 250 euros pour les vols de moins de 1500 km ;
  • 400 euros pour les vols de 1500 à 3500 km ;
  • 600 euros pour les vols de plus de 3500 km.

De plus, la compagnie doit également prendre à sa charge toutes les dépenses qui seront occasionnées par leur faute. Soit,

  • frais d’hôtel et de restaurant ;
  • coût d’un appel téléphonique ;
  • transfert éventuel vers un aéroport différent

Aux Etats-Unis, si vous choisissez d’être volontaire lors d’un vol surbooké pour prendre le prochain vol en échange d’une indemnité, sachez que :

  • Plus le temps entre les vols est élevé, plus les indemnités augmentent
  • Certaines compagnies offrent des repas, des coupons, des écouteurs gratuits pour le vol suivant
  • Vous pourrez être surclassé en 1ère classe
  • Ou recevoir une admission dans un salon business.

 

Voilà, vous savez tout, n’hésitez pas à télécharger mon Ebook (gratuit) pour apprendre à dénicher des billets d’avions vraiment pas cher

 

Top 10 des mythes de voyage

Aujourd’hui j’ai décidé de vous démystifier quelques croyances populaires liées au voyage. Méfiez-vous de ce que les gens disent, vérifiez ce qu’on vous raconte, toutes les sources ne sont pas fiables.

Je pense qu’il est toujours intéressant d’écouter ce que les gens ont à dire, mais il ne faut pas tout croire bêtement. Dans cette liste je vous parle aussi de certaines choses que l’on a toujours faites ou pensé par habitude sans savoir.

Voici mon top 10 des mythes de voyage :

 

1/ Voyager coûte beaucoup trop cher

Voyager est à la portée de tous. Il n’est vraiment pas nécessaire d’être riche pour voyager. Évidemment on ne peut pas partir avec 0 euro en poche, bien que ça puisse être intéressant de se lancer dans un challenge comme celui-ci. Mais il est très facile d’économiser pour voyager. Et aussi d’apprendre à voyager sans dépenser. Il suffit d’un billet d’avion pas cher et d’une bonne organisation. Je vous confirme que voyager n’est pas destiné à une élite. ;). J’ai voyagé en tant qu’étudiante, en faisant des petits jobs pour payer mes voyages et en réduisant au maximum mes dépenses. Pour en savoir plus, je vous conseille les articles suivants : « Comment économiser de l’argent pour partir en voyage? » et « Comment voyager gratuitement partout dans le monde »

 

2/Les plateformes collaboratives sont dangereuses

Honnêtement je peux comprendre qu’on soit sceptique sur le sujet. L’histoire de dormir chez un étranger avec Couchsurfing ou encore de monter en voiture avec un étranger via Blablacar… Il y a de quoi être méfiant. Pourtant ces systèmes n’ont rien de dangereux. Moi aussi je pensais comme cela au début. Puis je me suis rendue compte que les utilisateurs de ces plateformes sont plutôt des personnes gentilles et ouvertes d’esprits qui adorent rencontrer du monde et partager des choses. Une raison pour laquelle vous ne devriez pas vous inquiéter, c’est que grâce à la plateforme, on sait tout concernant la personne qui vous accueille, on sait quand et où cela ce passe, et il est possible d’écrire des avis… C’est plutôt pas mal niveau sécurité je trouve. Si vous êtes toujours méfiant je vous conseille de choisir d’être hébergé par des familles ou une femme. Pareil pour un trajet en voiture, si vous êtes une femme, montez avec une femme.

3/Le voyage en solo (surtout en tant que femme) est dangereux

Écoutez, si on a peur de tout, on ne fait rien. Voyager seul n’est pas plus risqué que de voyager à plusieurs. Et même si effectivement les risques pour une femme sont différents de ceux pour un homme, il ne faut pas pour autant en faire un blocage. Dans les médias, on ne nous montre que les pires histoires. Mais il existe beaucoup plus de femmes qui voyagent seules et pour qui tout son passe bien. Apparemment on aurait plus de chances de se faire écraser par un bus… J’ai vécu au Brésil, et j’ai visité quelques villes seules. Je suis encore là pour en parler, et je ne suis pas la seule. Si on prend les précautions qu’il faut tout son passe pour le mieux. Si on prend les précautions qu’il faut tout ce passe pour le mieux. Si vous désirez en savoir plus sur le voyage en solo je vous invite à lire mon article : Pourquoi voyager seul(e) au moins une fois dans sa vie, vous y trouverez aussi une liste des meilleures destinations pour les voyageurs solos.

 

4/Je voyage donc je suis jeune et sans enfants

Certaines personnes sont persuadées que les voyages sont uniquement pour les gens seul(e)s et jeune. Mais ce n’est pas vrai. Il existe beaucoup de familles qui ont décidé de partir voyager avec tous leur petit monde, que ce soit pour les vacances ou même pour vivre 6 mois et plus à faire le tour du monde. Certes, cela demande plus d’organisation, mais c’est faisable. J’ai beaucoup voyagé quand j’étais petite avec mes parents, nous étions 5 et ça n’a jamais empêché mes parents de partir. Pour l’âge je peux comprendre qu’avec le temps on espère plus de confort, mais il existe toujours un moyen de partir si vous le souhaitez. Mon père, à la retraite, viens de faire le tour du monde en bateau. Comment il a fait? Il a travaillé sur un bateau de croisière 😉 ! C’est peut-être plus facile de voyager en étant jeune et seul, car il est plus facile de gérer la dernière minute et les aléas du voyage. Ce n’est pas pour autant impossible quand on est en famille ou à la retraite.

 

5/Demander l’avis des locaux

Si les locaux sauront vous donner la direction et les meilleurs endroits pour manger, sachez que au niveau touristique il ne seront pas les meilleurs. Honnêtement, on sait tous que quand on vit quelque part, on ne prend pas le temps de visiter. Sans généraliser bien évidemment, car parfois les locaux vous emmèneront dans des endroits top. Il est parfois préférable de se renseigner sur des blogs ou dans des guides touristiques plutôt qu’auprès de locaux.

 

voyage

 

6/Je ne parle pas un mot de cette langue

Bon c’est clair que la barrière de la langue c’est quelque chose. Mais à l’aide de quelques signes et mouvements de bras, on peut clairement se faire comprendre sur des choses basiques. Et cela peu importe où vous partez. Je vous conseille quand même d’apprendre quelques mots avant de partir. En réalité quand on voyage on a surtout besoin de savoir commander au restaurant, demander notre chemin et demander où sont les toilettes.

7/ Le Duty Free c’est le bon plan

Alors oui et non. Pour les cigarettes et l’alcool c’est sur, car ce sont des produits extrêmement taxés. Mais pas pour le reste. Sachez que même si cela semble attractif, les tarifs sont les mêmes que dans un magasin local. Sauf que dans les aéroports les prix sont plus chers qu’à l’extérieur, donc effectivement sans les taxes c’est moins cher en duty free que dans l’aéroport. Mais pas moins cher qu’à l’extérieur. Si vous voulez des cigarettes c’est le bon plan mais pour les diamants ou le dernier sac Channel, ce n’est pas plus intéressant en duty free.

 

8/Je dois réserver mon vol presque une année à l’avance

La croyance voudrait qu’on prévoie d’acheter un billet d’avions plus de 6 mois à l’avance. Je dis oui, si c’est pour des périodes de hautes saisons. Mais je dis NON pour tout le reste. Sachez que les vols low cost ne sont mis en ligne qu’à partir de 6 mois avant la date de départ. Vous ne verrez jamais les billets pas chers si vous réservez 7 mois avant de partir. En réalité le prix des billets dépend du remplissage des avions plus que du moment où vous le réservez. Si vous souhaitez apprendre à trouver des billets pas cher, vous pouvez télécharger mon ebook gratuit « Comment je déniche des billets d’avions pas cher? »

9/ Les hôtels sont moins chers sur les plateformes de réservation

Là aussi on a tort de penser comme ça, car ce n’est pas toujours le cas. Certains hôtels proposeront des offres plus intéressantes directement sur leurs sites internet. Les plateformes comme Booking.com prennent des commissions sur les ventes. Et même si les hôtels baissent les prix, parfois ça reste quand même aux mêmes tarifs que sur leur site, ou plus cher. Vous pouvez comparer par vous-même si vous le souhaitez, comme ça vous serez sur de prendre le moins cher entre la plateforme et le site direct de l’hôtel.

 

10/Si je pars trop longtemps à l’étranger ça fera un trou dans mon CV

Oui ou alors ça vous apportera une valeur ajoutée… Partir à l’étranger c’est apprendre à s’adapter, à gérer le stress, à s’organiser, à gérer son temps et surtout ça ouvre l’esprit. Ce sont les valeurs humaines et vos nouvelles qualités de « personne étant partis à l’étranger » qui apporteront une valeur ajoutée à votre CV. De plus, vous aurez appris de nouvelles langues, et ça c’est clairement une nouvelle ligne dans votre CV.

Équilibre alimentaire et voyage : comment gérer ?

S’il y a bien une chose qui m’a toujours effrayé c’est comment gérer mon équilibre alimentaire quand je voyage.

Quand on voyage, on est là pour profiter. Et qui dit profiter, dit goûter à toutes les spécialités locales, se lâcher sur la glace à l’italienne et reprendre un dernier cocktail. On ne pense pas non plus à faire du sport vu que les journées de visites sont longues.

Pourtant il existe bien un moyen de gérer sa ligne, tout en profitant du séjour.

 

Équilibre alimentaire = avoir des bonnes habitudes de vie

Pour commencer, si on veut gérer sa ligne en voyage, il faut d’abord avoir des bonnes habitudes avant de partir. L’avantage de se créer des bonnes habitudes de vie, c’est que l’habitude crée une action, et l’action crée une réussite. Alors préparer un voyage passe aussi par créer son équilibre alimentaire et sportif en amont. Si vous avez de bonnes habitudes, vous aurez plus de facilité à les garder en voyage. Je vous conseille par exemple :

  • De faire du sport tous les jours à la même heure
  • De manger équilibré
  • D’apprendre à écouter son corps et à comprendre quand on a plus faim
  • De bien dormir

Ce sont des techniques, comme il en existe pleins d’autres. Personnellement je ne suis pas pour le régime. Selon moi, il ne s’agit pas de faire un régime mais d’apprendre à avoir des bonnes habitudes de vie saine. Manger sainement et faire du sport régulièrement. Il n’y a pas de techniques magiques pour être en forme.

Créez-vous des bonnes habitudes avant de partir, ça vous aidera à rester concentré en voyage. Ainsi vous serez en forme, et à votre retour vous aurez plus de facilité à vous y remettre. C’est important de garder ses habitudes, car dès qu’on les modifie un petit peu, elles deviennent beaucoup plus dures à reprendre.

 

équilibre alimentaire

 

Ne pas oublier le sport

Maintenant que vous avez pris l’habitude de prendre soin de vous, il est temps de rester concentré sur l’essentiel: Faire du sport.

Quand on est en voyage, on est loin de la salle de sport, donc loin de notre motivation. En plus on n’est pas clairement motivé pour faire du sport. Mais il existe différentes techniques pour garder le cap et continuer à faire du sport durant notre séjour :

  • Faire de la randonnée, du kayak, ou encore une activité sportive qui allie visite et sport
  • Rejoindre un cours de fitness, yoga ou danse dans une autre ville
  • Louer des vélos ou des rollers
  • Réserver des cours pour découvrir un nouveau sport : surf, kitesurf, canyoning, escalade, etc…
  • En ville, éviter au maximum de prendre les transports en commun. Si vous pouvez marcher faites le. En plus cela donne l’opportunité de profiter du paysage.
  • Faire des exercices de fitness dans la chambre d’hôtel, en utilisant le lit ou la chaise. Vous trouverez pas mal d’idées d’exercices sur Youtube. Faites-le au réveil, la motivation sera encore présente.
  • Vérifier si l’hôtel à une salle de sports à disposition. Sinon, faites des brasses dans la piscine 😉
  • Voyager avec des ami(e)s sportifs
  • Choisir un séjour spécial sport : safari à cheval, semaine de randonnée, etc…

Voilà quelques idées qui vous donneront la possibilité de rester « Inshape » pendant vos vacances.

 

équilibre alimentaire

 

L’équilibre alimentaire en voyage

Si faire du sport est primordiale pour la ligne, sachez que l’alimentation représente 70% du travail. Donc même en voyage, il ne faut pas négliger sa ligne. Et c’est la partie la plus difficile, car en voyage la tentation est grande. En plus de cela, la nourriture fait partie du voyage. On ne visite pas l’Italie sans manger de pizza, ni le Mexique sans manger de tacos. Donc je recommande d’en profiter, mais d’être à l’écoute de son corps. Ne mangez pas si vous n’avez pas faim, et ne cherchez pas à finir un plat si vous sentez que vous n’avez plus faim.

Voici comment garder un équilibre alimentaire en voyage :

  • Boire beaucoup d’eau : penser à toujours avoir une bouteille d’eau sur vous, ça vous évitera de vous arrêter acheter un soda quand vous aurez soif.
  • Éviter les boissons sucrées
  • Tester, mais tester une fois : Je suis la première à dire qu’il faut tout essayer, donc n’hésitez pas à goûter, mais faites le une fois (sauf pour tout ce qui est sain ^^)
  • Préférer toujours essayer les produits et recettes locales saines.
  • Ne mangez pas entre les repas : la tentation est grande vous verrez. Soyez fort !
  • Le partage : Quand vous voyagez à plusieurs vous avez la possibilité de prendre différentes choses et de tout partager, c’est l’idéal pour tout goûter sans risque pour la ligne. Si vous n’avez pas faim, faites comme moi, laissez vos amis tester et prenez juste une bouchée dans leurs assiettes histoire de goûter quand même (oui j’abuse un peu mais mes amis sont prévenus hahaha)
  • Se faire plaisir sur le dessert, ou sur le plat, ou sur le cocktail… mais pas les 3 en même temps. Et pas plus d’une fois par jour. Essayez de manger sainement le reste de la journée.

Bien évidemment chaque chose est à adapté au pays et à l’alimentation. Adaptez-vous, profitez, mais gardez vos objectifs en tête : l’équilibre alimentaire.

Ne vous en voulez pas si vous avez fait un écart, ce n’est pas la fin du monde, vous êtes en voyage, donc vous êtes là pour en profiter. Ne faites pas comme moi; à chaque fois que je pars aux Etats-Unis, j’ai tellement peur de prendre du poids que je dis non à beaucoup de choses. Au final, je regrette de ne pas les avoir goûtés, ces fameux cookies de Insomnia Cookie, dont tout le monde parlait.

Normalement si vous écoutez votre corps, que vous faites un minimum attention et que vous restez actifs durant vos voyages, vous ne devriez pas revenir avec 5 kg en trop.

Contactez-moi si vous avez des idées pour gérer votre ligne en voyage.

 

Comment voyager gratuitement partout dans le monde ?

Après le lycée tout ce que je voulais c’était partir découvrir le monde.

Bien évidemment sous les conseils de ma famille, j’ai choisi de commencer les études. Mais en ayant toujours cette idée en tête de voyager un maximum. Avec les moyens d’une étudiante, cela ne me paraissait pas facile de voyager. Pourtant j’ai découvert qu’il existait vraiment beaucoup de façons de voyager gratuitement. J’ai donc utilisé chaque vacance et chaque stage pour en profiter un maximum.

Il existe énormément de façon de voyager gratuitement voire même en gagnant de l’argent.

Voici ma liste des 12 façons de voyager gratuitement partout dans le monde :

  1. Faire du volontariat à l’étranger : Il est possible de partir partout dans le monde pour faire une mission de volontariat. Vous serez bénévole dans une association. L’avantage c’est que vous serez logés et nourris, et que vous serez en immersion totale dans la culture. Il existe différents types de missions et sur différentes destinations. Comme par exemple : aider dans un orphelinat au Pérou. Pour plus d’informations à ce sujet, j’ai écrit un article sur le volontariat à l’étranger.
  2. Couchsurfing :Selon moi ce site est une des meilleures façons de voyager gratuitement. C’est une plate-forme qui permet de mettre en lien des personnes qui habitent sur cette destination et les voyageurs qui ont besoin d’un endroit où dormir pour la nuit. Le principe me plaît énormément. Vous découvrez un pays mais aussi la culture en rencontrant les locaux directement chez eux. C’est un hébergement gratuit fondé sur le partage et la bonté. Les gens vous dépanneront une ou deux nuits. En général ceux qui vous accueillent sont aussi des voyageurs. Ce sont des gens qui aiment partager et qui vous présenteront avec plaisir leur ville. Il y a 3 ans j’ai découvert le repas de Thanksgiving à la Nouvelle Orléans grâce à un couchsurfeur. Il nous a emmené mes amis et moi dans un événement organisé par le maire qui offrait à ceux qui le souhaitaient de passer cette journée nationale tous ensemble autour d’un repas traditionnel. Nous avons même rencontré le maire. C’était tout simplement génial. Je pourrais vous raconter plein d’autres anecdotes, mais je vais plutôt vous proposer d’utiliser le site, pour que vous viviez vous-même ce type d’expériences.
  3. Garder des maisons :
    Si vous connaissez le principe du baby-sitting, sachez que le house-sitting (comme disent les anglophones), c’est le même principe mais avec la maison. Je vous conseille :Mind my House ou House Carers. Ces sites mettent en lien des personnes qui partent de chez eux pour quelques semaines voire quelques mois et qui recherche une personne pour s’occuper de la maison, des animaux de compagnie et aussi du jardin pendant leur absence. Vous séjournerez chez eux, et c’est généralement des maisons très  sympathiques. Sympa non ? Il existe aussi des sites Français comme Maison Bleu Citron, mais c’est pour l’instant uniquement réservé aux retraités.
  4. Le Woofing : Vous aimez la nature ? Alors ceci est votre bon plan. Le Woofing permet de travailler dans des fermes partout dans le monde de façon bénévole. En échange, la ferme vous loge et vous nourrit. C’est une expérience géniale qui vous fait découvrir la vie à la ferme et les traditions culinaires locales.
  5. Travailler dans un gite : Vous pouvez aussi proposer vos services dans différents gites en Europe. Certaines personnes seront ravies de vous héberger quelques semaines en échange d’une aide. Vous pouvez par exemple proposer d’aider en informatique, en communication ou encore en cuisine. N’hésitez pas à les contacter directement.
  6. L’échange de maison : Ou d’appartement. C’est un système de troc, qui vous permet par exemple de laisser votre maison en France à une famille Américaine pendant que vous profitez de leur maison en Californie. Vous serez donc hébergé gratuitement pendant une période que vous aurez choisie avec la famille Américaine. C’est une technique pour voyager gratuitement en famille. Car le Couchsurfing est plus compliqué à trouver quand on est plusieurs (mais pas impossible). Voici quelques sites qui pourraient vous intéresser : SwitcHome (qui est sans frais d’inscriptions), Echange de Maison, et Guest To Guest (présent dans plus de 180 pays).
  7. Faire du stop : Si vous décidez de partir en Europe par exemple il est facile de faire du stop. Faites confiance à l’humanité certaines personnes sont sympas et seront enchantés de vous emmener d’un endroit A à un endroit B. Ce n’est pas valable pour tous les pays mais il existe certains pays où il n’y a aucun souci pour faire du stop. Par exemple en Lituanie et en Lettonie, il paraît que faire du stop est une pratique courante. Ça avait effectivement bien fonctionné pour moi quand je suis allée de Kaunas (Lituanie) à Riga (Lettonie). Soit presque 4h de trajet économisé. Il faut être patient mais ça reste une bonne technique. Par contre je ne recommande pas de partir seul encore moi si vous êtes une femme.
  8. Travailler dans un camp de vacances : Il est bon de savoir qu’en France pour être embauché dans un camp de vacances il faut avoir le Bafa. Mais ce n’est pas le cas de tous les pays. Recherchez sur le net les camps de vacances aux Etats-Unis par exemple, et tentez le coup. Vous serez logés et nourris sur place. À la suite de cela vous pourrez profiter d’être sur place et de l’argent gagné pour visiter le pays.
  9. Blablacar : Si vous n’êtes pas du genre à lever le doigt au bord de la route pour faire du stop, vous pouvez toujours utiliser le site Blablacar. C’est du stop organisé. Le site connecte les conducteurs avec les voyageurs pour la même destination. Ce n’est pas réellement gratuit. Mais si vous êtes le conducteur, vous pouvez presque voyager gratuitement car l’aider des covoitureurs permet parfois de rembourser les frais d’essence et de péages.
  10. Travailler comme fille au pair : Si vous êtes une jeune femme (entre 18 et 30 ans) vous pouvez devenir fille au pair. Ce sont généralement des séjours de 6 mois à 1 an. Vous vivez au sein d’une famille dans un pays étranger et vous vous occupez des enfants. Vous travaillez entre 25 et 30 heures par semaine et en échange vous êtes logés et nourris. La famille vous donnera aussi un peu d’argent de poche. Vous serez considéré comme faisant partie de la famille. il y a possibilité de faire ses études  en même temps.
    Quand vous recherchez une famille d’accueil, je vous conseille de regarder si vous avez des points communs avec la famille pour être sûr que tout se passera pour le mieux. Quelques familles vous proposeront de vous payer le billet d’avion, l’abonnement de bus et les cours de langue. Certaines iront même jusqu’à vous laisser une voiture pour emmener leurs enfants à l’école. C’est vraiment une expérience enrichissante qui permet aussi de bien prendre le temps de découvrir une destination et de s’améliorer en langue. Une de mes amies a même eut la chance de partir en vacances à l’étranger avec sa famille d’accueil.
  11. Travailler sur une croisière : Ce n’est pas travail le plus facile mais vous aurez l’avantage d’être nourris, logé et de voyager sur plusieurs destinations. Cherchez sur Internet les croisiéristes qui recrutent du staff. C’est un travail intéressant car cela permet réellement d’économiser de l’argent tout en découvrant différents pays. Vous vous ferez rapidement des amis car vous vivrez avec les gens avec lesquels vous travaillez. Vous pourrez aussi profiter des escales pour visiter.
  12. Manger gratuitement en voyage : Je viens de découvrir cette technique mais je pense que ça peut être une très bonne idée. Vous savez qu’il y a énormément de gâchis alimentaire au niveau de la restauration. En fin de journée, je vous conseille d’aller à la boulangerie ou à la pizzeria et de demander s’ils ont des invendus. Ils ne peuvent pas proposer le lendemain des produits de la veille, donc ils doivent jeter. Choisissez uniquement les entreprises familiales. Pas les chaines de restauration. Les gens peuvent être vraiment généreux et ils n’ont rien à perdre à donner quelque chose qu’ils vont jeter. Donc n’hésitez pas à demander ça ne coûte rien. Pensez aussi aux marchés si vous voulez des fruits et légumes bien mures qui seront jetés si vous ne passez pas par là.

Voyager gratuitementvoyager gratuitement

Comment économiser de l argent pour partir en voyage ?

Comment économiser de l argent de la meilleure façon pour partir en voyage ?

Beaucoup de personnes sont persuadés qu’il faut avoir beaucoup d’argent pour voyager.
Les croyances partagent l’idée que le voyage est un service de luxe réservé à une élite. Mais c’est faux, le voyage est accessible à tous.  

La meilleure façon de pouvoir se permettre de voyager, c’est d’apprendre à économiser.
Car voyager nécessite malgré tout d’avoir un petit peu d’argent.

Dans cet article je vais vous expliquer de façon simple comment économiser de l argent au quotidien. Mais aussi comment faire de l’argent pour pouvoir partir en voyage.

Comment économiser de l argent pour son futur voyage en diminuant ses dépenses ?

Tout est une question d’habitude et de prise de conscience. Dans notre quotidien, nous effectuons énormément de dépenses qu’il est possible de contrôler. Car même une petite dépense par jour entraîne un coût mensuel et annuel énorme. Apprenez comment économiser de l argent efficacement en changeant vos mauvaises habitudes qui vous coûtent chères. Voici selon moi les dépenses que l’on peut diminuer voire supprimer :

  • Bye bye le café : Non je ne vous demande pas d’arrêter de boire du café. Ce n’est pas le fait de boire du café qui vous coûte de l’argent, mais c’est le faite d’aller boire un café à la machine à la pause de 9 h, d’en reprendre un au café du coin après le déjeuner et aussi de redescendre à la machine dans l’après-midi. Ce sont ces petits euros par-ci par-là que vous pouvez diminuer. Essayer de vous emmener un thermos au travail plutôt. Si on calcule ces dépenses, cela fait environs 4€/jour. Donc presque 100€/mois, soit plus de 1000€ par an. À ce prix-là vous pourriez partir en République Dominicaine pour 10 jours.
  • Apprenez à cuisiner : Un restaurant de temps en temps ça ne fait pas de mal ? Le Mc Do, le Kebab c’est cool ça coûte que 6€ le menu ? STOP ! c’est ce genre de petite dépense qui nous empêche d’économiser. Si vous faites les courses et si vous cuisinez, avec 6 euros vous mangez 3 fois. Aller faire ses courses revient largement moins cher que d’aller au restaurant ou que de manger en dehors de chez soi. Penser aussi à faire des box pour manger le midi au travail c’est moins cher que le bistro.
  • Économiser sur le logement : Comment économiser de l argent alors qu’on paye un loyer ?
    Vous pouvez choisir de vivre avec des colocataires. Mieux encore ce serait de revenir vivre chez vos parents… Si ce n’est pas possible il existe quand même la possibilité de louer son canapé avec AirBnB pour gagner un petit peu plus d’argent.
  • Supprimer cet abonnement TV : Pourquoi payer 50€ par mois un abonnement alors qu’on peut regarder tout ce que l’on souhaite gratuitement en ligne ? Annulez votre abonnement Canal, ou tous les abonnements supplémentaires tels que Being sport etc …. Vous pouvez clairement économiser là-dessus. En plus vous aurez toujours accès aux chaines gratuites de votre box.
Comment économiser de l argent pour voyager
Martinique – Tous droits réservés © Alise Long
  • Prenez les transports en commun : mettez votre voiture en location ou vendez là. Utiliser les réseaux de transport en commun de votre ville est largement moins cher que de se déplacer en voiture. L’essence coûte cher, et l’entretien du véhicule encore plus. Je sais que ce n’est pas toujours évident quand on a l’habitude de se déplacer en voiture, c’est tellement pratique. Mais là encore c’est juste une question d’habitude, apprenez à vous déplacer en transports en commun sera largement bénéfique à votre porte-monnaie. Bien évidemment cela dépend du lieu où vous vivez, en habitant à la campagne ou dans une zone non desservie par les transports en commun, vous n’aurez malheureusement pas ce choix-là.
  • Arrêtez de fumer : La base … chaque année les prix augmentent, et chaque année vous vous dites qu’il faudrait vraiment penser à arrêter de fumer. Faites-le, motivez-vous à arrêter et imaginez l’argent que vous pourriez économiser pour partir en vacances. Fumer est un coût énorme : à huit euros le paquet, c’est 2 800€ de voyage par an qui est dépensé inutilement. En plus ça serait quand même mieux pour votre santé.
  • Surveillez vos dépenses de shopping : posez vous les bonnes questions. Avez vous réellement besoin de ce nouveau top ? Vous avez déjà 3 paires de basket, pourquoi en racheter une nouvelle ? Réfléchissez avant l’achat, éviter de dépenser pour des produits autres que ceux nécessaires. Pensez aux produits de deuxième mains. Évitez d’acheter du neuf alors que des sites comme Amazon vous donnent la possibilité de dénicher des supers produits moins chers et en très bon état.
  • Utilisez des bons de réduction, des cartes de fidélités ainsi que des promotions Groupon. Ça vous permet d’économiser en arrivant à la caisse.
  • Revendez les produits que vous n’utilisez plus: au fur et à mesure des années on accumule énormément d’objets. Essayer de faire un tri des objets et vêtements qui ne vous servent plus.Et revendez le tout sur Amazon et le Bon Coin ( Kijiji au Canada )
  • Arrondir les fins de mois : aujourd’hui c’est de plus en plus facile de gagner de l’argent en dehors de son travail. Vous pouvez essayer par exemple de louer votre voiture avec Drivy, louer votre chambre avec Airbnb ou encore devenir guide touristique avec Vayable. Si vous aimez faire la cuisine, alors vous pouvez proposer de recevoir du monde à dîner sur VizEat. Il existe encore bien des façons de se faire de l’argent pour arrondir les fins de mois, j’en ferais certainement un article prochainement.

Voilà comment économiser de l argent pour voyager. Maintenant je vous laisse changer vos habitudes afin de préparer le voyage de vos rêves.

La dernière chose que je vous conseille pour surveiller vos dépenses, c’est une technique que j’utilise moi-même et qui a fait ses preuves. Déterminez un montant de vos dépenses par semaines que vous souhaitez ne pas dépasser. Ensuite, allez au guichet tous les lundis pour retirer cette somme d’argent que vous avez déterminé au préalable. En ayant l’argent en cash vous êtes sure de surveiller vos dépenses et de ne pas dépasser la limite que vous vous êtes donné. Bien évidemment, évitez au maximum d’utiliser votre Carte Bancaire sauf en cas d’urgence.

Au fur et à mesure, je vous conseille de faire une cagnotte spéciale « mon futur voyage ». Mettez-y l’argent des objets revendus, mais aussi des Airbnbs, de l’argent de la semaine non dépensée, de l’argent gagné pour arrondir les fins de mois etc… C’est un technique qui vous permettra de ne pas toucher à l’argent que vous avez gagné et économisé.

Si vous souhaitez rajouter d’autres conseils ou si vous avez d’autres techniques à partager, n’hésitez pas à me contacter.

Voyage de dernière minute : dénicher le bon plan

Il existe différentes raisons qui nous poussent à chercher un bon plan voyage de dernière minute: que ce soit pour faire une surprise, pour profiter du soleil (car oui la météo est beaucoup plus sûre à la dernière minute aussi), pour une raison familiale urgente ou encore pour une raison professionnelle.

Effectivement si on a le choix c’est certainement mieux de prévoir. Mais nous n’avons pas toujours le choix.

Alors pour ceux qui n’ont pas le choix, ou pour ceux qui aiment se décider au dernier moment, vous trouverez dans cet article les techniques pour éviter de vous ruiner lorsque vous organisez votre voyage de dernière minute.

Tout d’abord il faut savoir que chacun à sa technique pour voyager: certains aiment réserver séparément l’hôtel et le vol afin de trouver des deals pour chacun. D’autres préfèrent choisir de voyager en tout inclus : vol + hôtel. Dans les deux cas le choix de la dernière minute comporte des risques que je vous présenterais en détail dans la dernière partie de cet article.

 

Pourquoi réserver un voyage de dernière minute peut-être moins cher ?

  • Jusqu’à 75 % de réductions : Ce n’est pas un mythe, réserver son voyage au dernier moment peut être extrêmement intéressant. C’est plutôt bon à savoir!

Pourquoi ?

C’est simple, au dernier moment les compagnies aériennes auront des vols qui ne seront pas pleins. Elles vont proposer des billets beaucoup moins chers pour pouvoir remplir leurs sièges vides. Les loueurs de voitures et les hôtels utilisent aussi cette technique. Cela leur permet de louer leurs derniers véhicules et chambres d’hôtels.

Les voyagistes peuvent proposer des promotions très intéressantes. Ils achètent souvent des chambres d’hôtels et des vols en avance qu’ils ne vendent pas toujours à temps. Au lieu de perdre de l’argent ils préféreront proposer le produit à un tarif plus bas.

Donc oui, réserver un voyage de dernière minute peut vraiment être intéressant. Mais attention il y a quand même certaines choses à savoir pour dénicher les bons plans de dernière minute.

Voyage de dernière minute
Brésil – Tous droits réservés © Morgane Samuel

 

Les techniques pour dénicher un bon plan voyage de dernière minute

Dans mon ebook je présente les techniques pour dénicher un billet d’avion pas cher. Si vous ne l’avez pas encore, vous pouvez le télécharger par ici.

Dans cet article je vous parle surtout des techniques à appliquer pour trouver un bon plan voyage à la dernière minute. Même si certaines seront valables pour tous les types de bons plans.

  • Utiliser un comparateur de vols : Cela peut paraître évident mais je préfère le souligner. Utiliser un comparateur de vol permet de trouver différents deals pour différentes destinations. Les comparateurs regroupent sur un même site tout ce dont vous avez besoin. Ce n’est plus la peine de regarder chaque vol de chaque compagnie aérienne. Avec les comparateurs de vols, toutes les informations vous sont servies directement sur un plateau (enfin sur une plateforme internet, mais on se comprend, c’est drôlement pratique). Par exemple moi j’ai une préférence pour Skyscanner (https://www.skyscanner.fr/). .
  • Être flexible : Pour trouver LE voyage de dernière minute, il est important d’être flexible sur les dates de voyage. Mais aussi sur la destination. Car les dates les moins chères ne seront pas forcément celle auquel vous pensez. Ouvrez votre recherche sur plus ou moins 3/4 jours pour avoir plus de chances de trouver quelque chose d’intéressant. Si vous pouvez être encore plus flexible, alors je vous encourage à faire une recherche encore plus large au niveau des dates. Concernant la destination, si vous voulez vraiment trouver un bon plan, je vous conseille de laisser le comparateur vous choisir la destination la moins chère. Ce ne sera peut-être pas la destination que chéri(e) voulait mais je vous promets que vous serez agréablement surpris. En plus vous découvrirez avec plaisir une destination à laquelle vous n’auriez peut-être pas pensé mais qui vous offrira de magnifiques souvenirs.
  • Être ouverts sur la ville de départ : Les vols les moins chers ne partent pas toujours des villes auxquelles vous pensez. Le plus souvent les vols Low Cost partent des villes moyennes ou des aéroports éloignés des grandes villes. Donc comparez les vols au départ de différentes villes en France. Je vous explique pourquoi : plus un aéroport est gros et important, plus il coûtera cher aux compagnies aériennes. C’est pour cela que les compagnies Low Cost utilisent des plus petits aéroports.
  • Les heures de vol à préférer: Les vols aux tarifs les plus intéressants partent tôt le matin ou tard le soir. Ce sont souvent des vols avec des sièges vides car ce sont des horaires qui ne conviennent pas à tout le monde.
  • Voyager seul : Malheureusement, il est toujours plus facile de trouver un billet pas cher à la dernière minute plutôt que 5.
  •  Utiliser les maps (les cartes) des comparateurs : Les sites comme Skyscanner et Google Flights affichent une carte qui présente les destinations les moins chères. Parfois elles affichent aussi les tarifs, utilisez-la.
  • En cas de déplacement pour le décès d’un proche : C’est un peu glauque je vous l’accorde mais c’est un détail qu’il faut connaitre. En cas de décès d’un proche, je vous conseille de contacter directement la compagnie aérienne. Il est probable qu’elle vous propose une réduction. Par contre il n’est pas question de tricher avec cela. Tout d’abord car c’est vraiment malsain, mais aussi car la compagnie vous demandera le nom du défunt et le contact du médecin ou du funérarium.
  • Les réductions : Apprenez à connaître et utiliser vos réductions. Par exemple; les étudiants ont très souvent des réductions, mais aussi la possibilité d’adhérer pour avoir des cartes qui leur donnent accès à des tarifs réduits. C’est aussi le cas des personnes âgées et de bien d’autres profils. En vérité il existe pleins de réductions pour différentes raisons et je ne pourrais pas tout lister ici. Renseignez-vous en fonction de votre profil pour voir si vous accédez à des réductions, car ce n’est jamais écrit en gros sur le site.
  • Rechercher les packages à  la dernière minute : Si vous recherchez des packages tout inclus vol + hôtel, je vous conseille de regarder sur différents sites de voyagistes et agences de voyages. Vous y trouverez parfois des très bons plans car certains clients annulent à la dernière minute. Cela force le voyagiste à baisser les prix pour retrouver rapidement un remplaçant.

Inconvénients du voyage de dernière minute et préconisations

Cela paraît génial dit comme ça, de « partir à la dernière minute ». Prendre un billet sur un coup de tête pour partir quelques jours changer d’air. On se sent libre et heureux. Mais la réalité peut-être légèrement différente. Voici selon moi les inconvénients du voyage de dernière minute :

  • Le manque de flexibilité : Bien que ce soit une des raisons qui permettent de trouver un bon plan pas trop cher. En partant à la dernière minute on n’ a pas forcément le choix de la destination ni des horaires. C’est un avantage pour trouver un tarif intéressant mais cela reste malgré tout un inconvénient du voyage de dernière minute.
  • Un nombre de places limité : Que ce soit au niveau des hôtels ou bien des vols, le nombre de places à la dernière minute sera restreint. S’il est plus intéressant de partir seul, les familles vont trouver plus de difficultés à trouver des disponibilités.
  • Le manque d’offres en haute période : La haute saison ne permet pas d’accéder à des bons plans de dernières minutes. Ils seront très rares. Donc je vous déconseille d’attendre le dernier moment pour organiser votre été…C’est risqué si votre but c’est de ne pas dépenser trop d’argent.

Quand on décide de partir à la dernière minute, il faut être conscient d’un certain nombre de choses. Voici mes conseils pour éviter des dépenses non prévues :

  • Les extras : Soyez prudents si vous prenez un billet d’avion à la dernière minute. La plupart des vols (surtout les low cost) proposent des billets dont le tarif ne comprend pas les bagages. Si vous voulez éviter de vous retrouver à l’aéroport à payer des valises supplémentaires, ou encore un bagage cabine. Je vous conseille de bien lire le billet avant de l’acheter. Si aucun bagage n’est compris dans le tarif du billet, il est plus intéressant de le payer à l’avance sur internet. À savoir que le tarif du bagage sera plus élevé à l’aéroport.
  • Aller à l’aéroport : En réservant votre billet, pensez aussi à la façon dont vous allez vous rendre à l’aéroport. Par exemple si vous partez très tôt ou très tard il peut ne pas y avoir de transports en communs. Vous risquez de payer très cher votre taxi. Faites attention à ce détail pour éviter de dépenser l’argent économisé du billet dans un simple aller en taxi.
  • La préparation du voyage : Avant de vous lancer dans l’achat de votre billet, vérifiez quels sont les vaccins et visas nécessaires pour partir. Car certains visas, même touristiques, peuvent être long à avoir. C’est le même problème concernant le vaccin. Vérifiez que vous avez le temps d’organiser tout cela avant de partir. On vous empêchera de partir si vous n’êtes pas en règle à ce niveau-là.
  • Vérifiez les disponibilités des hôtels : Comme je le disais plus haut, vous risquez d’avoir des problèmes de manque de disponibilités au niveau des chambres d’hôtels. En partant à la dernière minute, il est fort probable que les hôtels les moins chers soient déjà complets. Donc ne vous lancez pas dans l’achat d’un billet d’avion pas cher si c’est pour dépenser beaucoup plus dans un hébergement. Si vous ne trouvez pas de disponibilités intéressantes (pas chères) sur Booking.com. Je vous conseille de joindre directement les hôtels pour vérifier directement avec eux ce qu’ils peuvent vous proposer. Chaque hôtel choisit ce qu’il propose à la vente sur le site de Booking. Donc même si un hôtel affiche complet sur la plateforme , cela ne veut pas dire qu’il l’est réellement. Appelez ou regardez directement sur leur site, peut-être qu’il y aura encore des disponibilités.

 

J’espère que l’article vous a plu, n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou des conseils à partager.

 

Bénévolat et volontariat international pour voyager gratuitement

Le volontariat international est, selon moi, une façon assez sympathique de partir en voyage sans se ruiner. Alors pourquoi je trouve cela sympathique? Parce que tout d’abord ça permet de découvrir une nouvelle destination en y restant un certain temps. Ainsi on peut vraiment découvrir et s’imprégner de la culture locale. C’est aussi une façon de voyager « économique » au plus proche des locaux.
Tout d’abord, sachez que le bénévolat et le volontariat international sont deux choses différentes :

  • On appelle bénévolat principalement des missions annuelles ou les gens vont aider des personnes à temps partiel. Donc sur leur temps libre. Ainsi vous pouvez aider différentes associations en France tout en suivant des études ou en travaillant. Vous offre juste votre temps libre à une association.
  • Le volontariat international c’est plutôt la possibilité de partir effectuer une mission au sein d’une entreprise ou d’une association. Il existe diverses missions, comme par exemple : travailler avec des enfants défavorisés, surveiller et observer la vie des tortues au Costa Rica, ou encore donner des cours d’anglais dans un orphelinat…

Il existe aussi ce qu’on appelle les chantiers:  C’est une sorte de volontariat à l’international qui permet par exemple de restaurer un monument historique, de construire des puits ou encore des écoles…

Pourquoi je conseille le volontariat international ?

Faire du volontariat est extrêmement instructif et particulièrement peu cher. Voici les 8 raisons pour lesquelles je recommande de partir en mission ou chantier :

  1.  Pour découvrir une nouvelle destination: Partir en mission est l’occasion de découvrir un nouveau coin du globe.
  2. Pour l’ouverture d’esprit : Les voyages nous ouvrent à la découverte de la différence, de la tolérance et de la curiosité. Le volontariat permet aussi de mieux cerner les besoins universels dans le monde.
  3. Pour l’immersion culturelle :Visiter un pays c’est une chose, mais y vivre c’est encore différent. Grâce au volontariat international vous serez directement en contact avec des locaux qui vous feront découvrir leur vie, leur culture et leurs habitudes. Vous apprendrez à vous adapter et à vivre comme eux. C’est une expérience très enrichissante.
  4. Pour partir sans (trop) dépenser : En dehors du prix de déplacement, vous serez nourri et logé en échange de vos services donc c’est plutôt une façon de voyager à très bas coûts.
  5. Pour sortir de sa zone de confort : Il est toujours bon de laisser la routine de côté pour essayer quelque chose de nouveau. Par exemple, en 2011, j’ai fait un chantier (de type environnement) en Lituanie. On était hébergé dans une université agricole. Notre mission était de s’occuper des jardins et des plantes durant la période où l’université était fermée. Je sais, vous vous attendiez à quelque chose comme la pauvreté en Afrique. Mais lors de cette mission j’étais  malgré tout hors de ma zone de confort; j’étais dans un pays dont je ne parlais pas la langue, et je n’avais jamais fait autant de jardinage avant cette mission. C’était nouveau et c’était génial.
  6. Pour découvrir l’esprit d’équipe : Vous ne serez jamais seuls lors de vos missions. Il faudra apprendre à travailler en équipe, à se serrer les coudes et à gérer les difficultés ensemble. Généralement vous vivrez aussi avec des gens, vous apprendrez la vie en communauté.
  7. Pour mieux apprécier ce qu’on a : En fonction de votre destination, il peut y avoir un certain choc culturel. Ce genre de chose nous aide à mieux apprécier ce que l’on a.
  8. Pour rencontrer des gens de tous horizons : Vous n’êtes généralement pas le seul bénévole, et c’est génial. Cela permet de se faire des nouveaux amis venant de pays différents. Les liens que vous allez tisser avec eux durant cette expérience seront certainement fort. Vous gagnez donc des amis de tous les pays.

D’ailleurs on parle toujours de volontariat international, mais il existe énormément d’associations en France qui ont besoin d’aide. Faire une mission en France peut permettre de découvrir des paysages magnifiques et un patrimoine culturel exceptionnel.

 

Volontariat international
Philippines – par Carina Chen

Comment trouver une mission de volontariat international sans se ruiner ?

Alors bien qu’il est très intéressant financièrement de partir faire du bénévolat à l’étranger, il faut aussi faire attention.

Il existe énormément d’associations et d’entreprises qui vendent des séjours à l’international. Ces séjours qu’ils appellent humanitaire, ils vous le font payer à des centaines ou des milliers d’euros par semaine. Parfois même dans le dos des associations partenaires, qui elles, ne demandent qu’un petit peu d’argent.
Donc méfiez-vous des entreprises qui vous mettent en contact avec les associations car cela n’est pas du tout économique, même quand l’entreprise est sérieuse.

Ma première mission humanitaire je l’ai effectué en partant avec Jeunesse et Reconstruction. C’est aussi une association où il faudra payer pour partir, mais c’en est une de confiance. De base il faudra payer une cotisation annuelle et des frais de dossier pour le projet. En fonction des missions, s’ajoutent des frais supplémentaires qui peuvent parfois être vraiment chers.

Ce système c’est la facilité. Mais quand on cherche à voyager à bas coût, ce n’est pas le bon choix.
Personnellement je vous conseille de chercher des associations par vous-même. Tout d’abord car les associations ne vous font pas payer de frais de dossier. Et ensuite car vous serez directement en lien avec eux donc vous n’aurez pas à payer d’entreprise en France pour s’occuper de ça.

Comment faire pour dénicher une association ?
Voilà ce que je vous conseille de faire :

  • Choisissez le type de mission qui vous plairait : par exemple s’occuper des tortues, donner des cours aux enfants défavorisés, travailler à reconstruire un château en ruine etc… Si vous voulez avoir des idées, je vous conseille d’aller sur des sites de chantiers et de volontariat international.
  • Une fois que vous avez choisi votre mission, étudiez les destinations qui pourraient avoir besoin de ce type d’aide. Par exemple, une mission sur la faune tropicale ne sera pas disponible en Italie. Mais vous pouvez aussi décider de choisir la destination en premier pour après rechercher les missions possibles.
  • Maintenant que vous savez où vous voulez aller et ce que vous souhaitez y faire, c’est le moment de chercher en ligne des associations. Faites une liste avec les noms des associations et leur contact.
  • Contactez chacune des associations pour voir s’ils peuvent prendre des bénévoles sur les dates qui vous conviennent. Généralement à l’étranger, les séjours seront de minimums 2 semaines et peuvent aller jusqu’à plusieurs mois. Ce sera à vous d’en discuter avec l’association. Ce ne sera pas toujours évident, toutes les associations ne sont pas ouvertes à recevoir des bénévoles étrangers. Mais sur une liste de 10 associations vous aurez quand même des réponses positives.
  • Une fois que vous avez trouvé une association qui veut bien vous recevoir, prenez le temps de bien discuter avec eux. Apprenez à connaitre l’association, les personnes qui y travaillent, les missions qu’ils peuvent vous proposer etc…C’est important de sentir que le feeling passe et de savoir ce qu’ils attendent de vous avant de partir.
  • Vérifiez bien qu’ils peuvent vous héberger sans frais (ou à moindres frais). Ce sera largement plus pratique et plus économique. Je vous déconseille de choisir une association qui ne vous loge pas. Sauf si vous êtes dans un pays où il est possible de se loger pour pas grand-chose. Mais même dans ce cas, je trouve ça dommage car vous perdez en immersion culturelle.

Comment bien se préparer pour partir en mission humanitaire ?

Vu que vous ne passez pas par une entreprise pour partir en volontariat international, ce sera à vous de faire toutes les démarches :

  • Achetez votre billet d’avions/train. Si vous souhaitez savoir comment dénicher votre billet d’avion pas cher, vous pouvez télécharger mon Ebook (c’est gratuit).
  • Renseignez-vous sur le visa qui vous sera nécessaire pour partir. Soyez prudent, les visas sont différents en fonction de la durée  mais aussi de la raison du séjour.
  • Vérifiez que vous êtes à jour de vos vaccins et que votre passeport n’est pas périmé.
  • Recherchez comment accéder à cette association : En général les associations sont éloignées des aéroports. Renseignez-vous à l’avance sur les moyens de transport qui pourront vous emmener à votre destination finale. Quel est l’aéroport le plus proche ? Comment rejoindre la ville la plus proche de l’association ? etc… L’association saura vous renseigner. Parfois ils prévoient de venir chercher les bénévoles, s’ils ne vous le proposent pas, demandez leur.
  • Essayer d’en apprendre plus sur le pays et sur la culture. Cela vous permettra d’éviter de faire des faux pas liés à la différence de culture qui pourrait blesser ou vexer des gens.
  • La météo : vérifiez la météo pour bien préparer votre sac.
  • Prenez une assurance internationale et vérifiez votre couverture santé avant de partir.
  • Le paiement sur place : tout dépend de la destination. Certaines banques ont des options internationales qui vous permettent de payer et retirer de l’argent sans frais. C’est ce que je vous recommande pour les pays développés. Pour les autres il faudra voir au cas par cas. Parfois il sera préférable de faire du change en France et de payer en cash sur place.